Go with the flow

Cela fait maintenant 6 mois que j’ai débuté mon voyage et je voulais vous faire partager comment je me sens et ce qui a changé pour moi. En lisant l’article jusqu’au bout tous les points importants ressortiront.

Mes journées sont rythmées par le fait de devoir me nourrir, trouver un toit pour la nuit et quoi visiter ou faire pendant quelques heures.  Je le vis très bien, même si parfois je me sens un peu coupable ! Coupable, parce que je sais que tout le monde travaille et que moi je suis là à profiter de la vie, sans me soucier de comment va être demain ! Mais bon j’oublie cela très vite parce que mince je suis juste en train de penser à ma petite personne qui est heureuse et au pourquoi du comment je me sens mal de profiter, comme on devrait tous pouvoir le faire dans ce monde!

Parce que je le sais que je suis chanceuse d’être où je suis aujourd’hui et que je suis dans le moins de 1% des gens qui peuvent faire cela.

Je m’en veux parfois de ne rien faire aussi. Mais en y réfléchissant, c’est rare que je ne fasse rien du tout. Parce que regarder mes photos, les trier, les retoucher, les mettre à la taille qu’il faut pour que cela ne mange pas tout l’espace que WordPress me donne, écrire dans mon carnet, écouter des podcasts de développement personnel, regarder un film, faire mon montage vidéo, lire, écouter de la musique, penser à ce que je vais faire après professionnellement parlant, réfléchir à des idées, écrire à mes amis et ma famille, ce n’est pas rien faire ! Juste penser, ce n’est pas rien faire !

Rien faire qu’est ce que c’est en fait ? C’est quelque chose que l’on dit tous « je n’ai rien fait ce weekend» mais cela veut juste dire que tu as fait des trucs que tu penses sans intérêt ! Alors qu’en fait, rien faire c’est juste être là avec soi-même, avec nos pensées qui fusent en permanence! Et finalement qui ne fait jamais rien?

Rien faire, est-ce que c’est essayer de ne plus penser à rien ? Mais penser à rien est-ce vraiment possible ?

Et la médiation dans tout cela ?

Apparemment méditer c’est être observateur de ses pensées, ne pas les juger, ne pas les laisser prendre le contrôle et les laisser aller. Ce n’est pas penser à rien ! Il y a plein de «apparemment méditer c’est …. », travailler sur l’esprit dans le but de développer sa conscience ?

Il y a plein de définitions (plus ou moins populaires) de la méditation et pour savoir laquelle est vraie, cela me prendra sûrement des années. Donc je ne vais pas avoir la prétention de donner une définition précise de la méditation mais j’ai trouvé cet article  intéressant, sur le sujet. Il est long mais si l’on s’intéresse à cela, c’est bien de le lire jusqu’à la fin !

http://www.centrebouddhisteparis.org/Meditation/Ce_qu_est_reellement_la_medita/ce_qu_est_reellement_la_medita.html

Il y a plusieurs types de méditation, mais avant de partir en voyage, j’ai commencé à m’intéresser à la méditation en pleine conscience. Il s’agît d’habituer son esprit à être dans l’instant présent en permanence. À ramener notre esprit sur ce que l’on est en train de faire et à être de l’instant présent. Dans ta douche, plutôt que de penser à ta journée qui s’en vient, «vis ta douche» (cela pourrait être le titre de la prochaine chanson de Marc Drouin, après…vis ta vinaigrette) et pense à l’eau chaude qui te détend, le savon qui sent bon et qui va te rendre propre, plutôt que de penser aux 100 mails qui t’attendent dans ta boîte courriel.

Quelques moments de pleine conscience :

  • Voir un gamin dans la rue, avec ces joues pleines de Thanaka, me faire hello et me sourire
  • Le revoir et faire la même chose avec un sourire encore plus gros, collé sur la face
  • Être consciente de chaque bouchée de mon repas (ce n’est pas le plus facile)
  • Observer la nature autour de moi, où juste la vie qui s’agite, l’écouter.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans une journée, notre esprit se met si souvent à divaguer (bon il y a peut-être un déficit d’attention derrière cela, s’il faut y étiqueter un terme scientifique) et nous partons dans nos pensées. Lors d’une réunion qui s’étire et tourne en rond par exemple. Il s’agît donc de prendre conscience que l’on est plus dans la réunion et de ramener son attention à écouter. Et la bim tu as médité !

Pour moi en ce moment, ma méditation en pleine conscience ce n’est pas de passer une heure à méditer (un jour peut-être), seulement de prendre le temps de penser au petit moment que je suis en train de vivre et me dire que je suis bien en cet instant… Le but ultime ce serait de ne même pas y penser mais d’avoir tout le temps un sourire sur ma face (comme beaucoup de gens d’Asie j’ai l’impression). Ici il y a beaucoup de gens qui sourient tout le temps et qu’est ce que c’est agréable. Il va falloir que je ramène ce concept en Europe tiens !

Voyager m’a donc permis d’élever ma conscience. Je vois beaucoup de choses différemment.Je suis plus consciente des processus utilisés pour arriver à tel ou telle chose et plus reconnaissante des petits plaisirs que je vis chaque jour. Tout changement commence par une prise de conscience. Changer, c’est élever notre niveau de conscience afin d’être plus en adéquation avec nous-même et surtout moins souffrir.

Après une rupture par exemple, tu as le choix de pleurer (je vais mettre : pour les filles!!!), ressasser pendant des jours, des semaines, des mois. Tu as le choix de toujours faire cela (parce que c’est humain oui !). Mais tu as aussi le choix de prendre du recul , de lire plein de trucs, d’écouter tes amis et d’apprendre à passer à autre chose plus rapidement. Après tu te rends finalement compte que c’est mieux pour toi de toute façon! Parce que tu n’as pas envie d’être avec quelqu’un, pour être avec quelqu’un ! Tu as envie d’être avec quelqu’un qui t’aimes pour ce que tu es (sortez les violons!).

En écrivant cet article, je me sens comme devant un sujet de philo sur lequel je dois réfléchir pendant 4h. Cela fait déjà 10 ans que je n’ai pas fait ça ! Merde ! Sauf que le sujet de philo, c’est ma remise en question de la vie et ma quête de sens et de bonheur. Cela fait quelques années maintenant que j’ai commencé à lire de la psychologie positive, je devrais être capable d’écrire un article en moins de 4h ! Eh bien sur un sujet pareil, cela fait déjà 4h que j’y suis et j’ai même pas de «oui mais» à faire ! Parce qu’il n’y a pas de contre dans le fait d’être heureux.

Notre vie est le reflet de nos croyances, mais nos croyances ne sont pas forcément la réalité. Notre vrai potentiel est en nous, mais nos propres croyances négatives mettent parfois une barrière à la réalisation de celui-ci. On s’est tous dit une fois, je ferai bien cela mais je ne m’en sens pas capable ou je suis trop paresseux. Mais en même temps, si tu veux être plus heureux, il faudra bien sauter le pas, aller de l’avant et enjamber les embûches. Et surtout, ne pas se préoccuper de toutes les pensées négatives qui t’empêchent de faire les choses ! On a tous les outils pour exploiter notre potentiel. À nous de les utiliser, d’oser et d’affronter nos peurs. Plus facile à dire qu’à faire ! Cela veut aussi dire qu’il nous faut une vie disciplinée pour être plus heureux ?

C’est quoi la solution pour être heureux en permanence ? Agir comme-ci on voyait les choses pour la première fois ? Accepter le changement sans rechigner sur tout? Accepter toutes les choses positives ou négatives, qui se passent ? Accepter ce que l’on ressent, sans juger nos émotions ? Accepter l’impermanence de la vie ?

Si j’ai bien appris une chose en voyage c’est : Go with the flow (va avec le courant)

 

Puis y’a aussi cette phrase magique de Thaïlande : same same but different !

Je crois en fait que la première chose consiste à se connaître, à savoir ce que l’on veut vraiment. De faire un travail d’introspection. Quelles croyances m’empêchent de réaliser ce que je veux vraiment ? Pas facile de se regarder en face et de se chatouiller l’égo. À nous de nous entourer de personnes positives et de croire que tout est possible. Car tout est possible. Il suffit juste de savoir ce que l’on veut vraiment et je crois que pour moi c’est ça le plus dur ! Parce que je suis une épicurienne, j’aime plein de choses, j’aime essayer de nouvelles choses et je veux croquer la vie à pleine dent, je ne veux pas me planter. Alors faire un choix, c’est prendre le risque de me planter. Je fais partie de cette «génération Y» qui peut se demander ce qu’elle a envie de faire, pas comme nos parents et grand-parents ! J’en suis donc encore au stade de réflexion professionnellement parlant ! Cet article sert plus à me booster qu’autre chose !

En tout cas, depuis que je voyage, cela a simplement renforcé ma vision qu’il est bien plus important de vivre des expériences, que de posséder plein de belles choses. Pour être heureux, nous n’avons pas besoin d’avoir une belle et grosse maison, un poste haut placé (parce que oui plus tu as de responsabilités moins tu as de temps pour autre chose), une grosse voiture et plein de biens matériels. Il suffit de se connaître, de s’aimer (sortez les violons une nouvelle fois), de savoir ce que l’on veut vraiment, ce que l’on aime faire, de s’entourer de bonnes personnes et de donner aux autres. Parce que de toute façon, nous donneront mieux aux autres en étant heureux avec nous-même. La méchanceté, la frustration et tous nos ressentiments ils ne se créent pas tous seuls, ils se créent parce que les gens ne s’écoutent pas assez !

Si vous trouvez mon article ridicule, genre mais de quoi elle parle?, oh la la (pour la french touch) c’est plus la même, si vous jugez ce que j’ai écrit (parce que oui c’est un article perso), c’est que votre niveau de conscience a encore du travail sur la planche. Parce que le jugement négatif et le manque d’ouverture d’esprit nous empêche d’avancer et ne fait pas évoluer nos manières de penser. Il encourage le racisme, l’homophobie et tous les problèmes de notre société ! À méditer !

Pour résumer, prise de conscience sur la vie, «le changement c’est maintenant» M. Hollande, non je déconne ! Enfin le changement c’est bien, indispensable dans la vie et encore mieux avec le sourire. La méditation c’est plus qu’utile et on devrait l’instaurer dans les écoles. M’émerveiller de la vie chaque jour et faire un travail qui me plaît est un but dont je ne me détournerai pas, ainsi que d’être heureuse à tout prix !

Une petite prise de conscience en lisant mon article ?

Si oui, je vous invite à regarder le documentaire : en quête de sens. Cela faisait des mois que je voulais le voir et voilà c’est fait en ce 6 juin 2016. Je me reconnais totalement là dedans. Comme-ci tout ce que j’avais appris, lu et fait ces derniers mois était résumé dans ce documentaire. Un bijou ! http://www.voirfilms.org/en-quete-de-sens.htm#filmPlayer

Rien ne peut arrêter une idée dont l’heure est venue. Victor Hugo

Publicités

4 réflexions sur “Go with the flow

  1. Hello Amélie, ton texte est très beau et réellement profond. On ne se connait pas bien, juste du volley ou de la fameuse tulipe de Montréal la veille de ton départ, mais je me retrouve beaucoup dans tout ce que tu as écrit.. j ai beaucoup voyagé, c est peut être pour ça 🙂 et en Thaïlande entre autre, avec le fameux ,,same same but différent,,. Je n arrête pas de me dire que si la méditation était inculqué dans les écoles il y aurait moins de souffrance sur cette terre. Alors ça m à fait sourire que tu penses la même chose. On ne se connait pas bien mais on doit avoir pourtant pas mal de choses ou pensées en communs.. on pourra peut-être s en parler un jour autour d un café si tu reviens nous voir à Montréal. Continue de profiter de ton beau voyage et vit les expériences à fond et écrit nous encore de beaux textes inspirant comme celui là ! 😃 Bisou de Patou.

    J'aime

    1. Merci de ton commentaire, cela me fait vraiment plaisir ! Je suis sûre que ca viendra la méditation dans les écoles 😉 comme le yoga en France ou à Montréal 🙂 Avec grand plaisir pour un verre à mon retour ! gros bisous et bonne continuation à toi ! passe le bonjour aux gens du volley ! have fun cet été sur le terrain !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s